• tourisme-royabevera
  • culture-royabevera
  • sport-royabevera

Piène-Haute

piene-haute

Le blog de Piène-Haute : http://amisdepiene.over-blog.com/

Le livre et le film de Paul COTTA et Bernadette CAUDRON démarrés il y a 4 ans, vont enfin sortir fin mars-début avril 2012. Cet ouvrage sur le village de Piène-Haute a été soutenu et entièrement financé par l'Association Les amis de Piène. Celle-ci a voulu en faire un évènement majeur en souvenir aussi de ceux qui nous ont quitté depuis et en particukier Paul, enfant de ce village qu'il chérissait tant. Document accessible pour tous à 25 €. « Mémoire d'un village perché. De Penna à Piène-Haute » «Parcours et dialogues » aux Editions Serre (Nice).

 

Hameau en nid d'aigle (613m d'altitude) , à la cime d'un éperon rocheux, avec vue plongeante sur les méandres de la Roya et les quartiers de Libre.
Alors que le Comté de Nice est cédé à la France en 1860, Victor Emmanuel II désireux de conserver les passages alpins indispensables à sa défense garde les hautes vallées de la Roya, de la Tinée et de la Vésubie. Ce n'est qu'en 1947 que les villages de la Haute Roya, dont Piène Haute, ancienne place forte du 11ème et 12ème siècles, seront annexés à la France après un référendum confirmant la volonté des habitants de devenir français.

 

 

 

 

Du haut de ses 613 mètres d'altitude, ce village en nid d'aigle offre une vue plongeante sur les méandres de la Roya et sur les hameaux de Libre.
Le hameau de Piène Haute recèle des maisons anciennes et de ruelles pavées en escalier.

Les ruines du château témoignent, encore aujourd'hui, des combats qui se sont déroulés entre Génois et Savoyards.

piene-haute-chateau
piene-haute-eglise

 

Sa superbe église, classée Monument Historique, de style baroque du XVIIIème siècle, conserve un riche clocher sculpté, des tourelles d'angles et des petites lanternes.
La petite chapelle des Pénitents du XVIIème siècle rappelle l'existence de ces confréries dans ce petit hameau.

piene-haute-carte

 

Crédits photos :
ADTRB : Remy Masseglia
Olivier Koot : http://home.scarlet.be/okoot

Imprimer