• tourisme-royabevera
  • culture-royabevera
  • sport-royabevera

Piène-Basse

Ce groupe d'habitation voit son histoire liée à celle des voies de communication entre Vintimille et Breil.

C'est en 1860, et parce que Breil, Saorge et Fontan passent à la France, que Vintimille, alors isolée du Piémont, voit la nécessité d'une route carrossable reliant la côte à Breil sur Roya. Les travaux commencent en 1866 et la jonction des parties italiennes et françaises s'effectuera en 1844. Aussi, plusieurs habitants de Libre s'installèrent au bord de la route pour former, avec les fonctionnaires italiens un nouvel hameau qui deviendra au début du 20ème siècle " Piène Basse ".

Lors de la construction de la ligne de chemin de fer, les transports ferroviaires italiens installent, en 1927, la gare de Piène Basse à quelques mètres du poste frontière. Le manque de place les a obligé à l'établir au dessus de la route à l'aide d'un pont tunnel. Elle desservait le hameau où résidaient les fonctionnaires italiens de la police et des douanes et les employés de la station fournissant l'électricité à la voie ferrée. En 1947, la SNCF ne les remet pas en état du fait du déplacement du poste frontière.

L'usine hydroélectrique, établie en 1927, a été édifiée de façon à obtenir 70 mètres de hauteur maximale de chute libre afin de pouvoir entraîner les turbines des trois groupes délivrant une puissance totale de 8200 KW. Détruite en 1945, lors de la débâcle par les troupes allemandes, elle fut reconstruite et modernisée dès la fin de la guerre. Aujourd'hui, elle est entièrement automatisé et fonctionne sans personnel.

Après avoir prospéré des années 1920 à la seconde guerre mondiale en raison de ses nombreuses fonctions administratives : police, douane, chemin de fer, centrale électrique, Piène Basse a perdu l'essentiel de son activité avec le déplacement de la frontière en 1947, la fermeture de la gare et l'automatisation de sa centrale électrique.

Imprimer